Vous pouvez retrouver les produits Neudorff en ligne sur Amazon

Romarin (Rosmarinus officinalis)

L'huile essentielle de romarin, du fait de son odeur intense, est utilisée depuis des siècles en parfumerie. On la retrouvera dans la fameuse « eau de Cologne ». Mais cette herbe aromatique méditerranéenne est évidemment aussi très présente en cuisine, notamment pour parfumer les grillades, les ragoûts ou civets.

Le romarin s'épanouira sur un balcon exposé plein sud. C'est un arbrisseau qui peut atteindre jusqu'à 1,50 mètre de hauteur.

Si vous avez acheté le romarin en pot, rempotez-le immédiatement dans un pot de taille supérieure et ayant un diamètre minimum de 20 cm. Utilisez un terreau sans tourbe spécialement conçu pour les herbes aromatiques.

Utilisations possibles

En cuisine, le romarin est idéal pour accompagner les plats méditerranéens ou à base de pommes de terre. Les branches, feuilles et fleurs sont fortes en arôme. Le romarin s'utilise frais mais peut aussi être conservé séché.

En infusion, le romarin aurait des effets stimulant en cas de troubles circulatoires ou d'épuisement et serait rafraîchissant en bain. Il soulagerait également les troubles cardiaques nerveux.

Emplacement & soins

Le romarin préfère un emplacement ensoleillé et à l'abri du vent. Ses besoins en eau sont normaux tout en évitant l'eau stagnante.

Semez les graines de romarin dans un pot approprié et placez-le sur le rebord de la fenêtre par des températures allant de 18 à 20°C. La meilleure période pour les semis se situe en mars. Recouvrez légèrement de terre les semis et tenez-les humides mais non mouillés. Rempotez les jeunes plantes en bacs ou pots sur le balcon à partir de mi-mai. Les jeunes plants achetés dans le commerce peuvent également être placés sur le balcon à partir de mi-mai.

Le romarin a besoin d‘éléments nutritifs. Apportez-lui de l'engrais organique, comme l‘Engrais Universel BioTrissol®π,* toutes les quatre semaines.

Récoltez le romarin en coupant les extrémités des tiges, les feuilles et les fleurs toute l'année. En hiver, les romarins plus âgés peuvent rester à l'extérieur mais doivent être couverts. Avant le gel, taillez les plus longues tiges. Alors que les plantes les plus anciennes résisteront bien à un hiver rude (températures allant jusqu‘à -10°C), les romarins plus jeunes devront être rentrés et entreposés au frais et à la lumière. Une cage d'escalier non chauffée, une cave ou une remise lumineuses ou encore une fenêtre au nord feront parfaitement l'affaire.

Problèmes typiques & maladies