Protéger les plantes, c'est préserver les abeilles

1

Les abeilles vivent dangereusement. De nombreux facteurs leur rendent la vie difficile. Entre autres le varroa destructor qui se nourrit de leur hémolymphe, tout comme trop peu de fleurs à leur disposition en été ou à l'automne, ainsi que malheureusement certains produits phytosanitaires. Faites-y attention lors de leur utilisation en respectant scrupuleusement les instructions portées sur les emballages.

Abeilles en danger

Depuis des années, il y a de moins en moins d'abeilles.
Les causes en sont multiples et pas encore toutes élucidées.
Ce qui est sûr, c'est que les facteurs suivant nuisent aux abeilles :

  • Trop peu de nourriture, particulièrement à l'automne et en hiver quand il y a peu de fleurs. 
  • Les varroas venus d'Asie qui se nourrissent de leur hémolymphe et peuvent détruire toute la ruche. 
  • Certains produits phytosanitaires qui affectent leur sens de l'orientation. Elles ne retrouvent plus leur chemin et leurs larves meurent de faim.  

Protéger les abeilles

Elles doivent trouver assez de fleurs leur offrant pollen et nectar. Ce qui n'est malheureusement pas le cas dans tous les jardins.
Aidez les abeilles en plantant des variétés mélittophiles qu'elles aiment comme :

  • Mauve, cataire, phacélie, tagète, bleuet, tournesol, aster, dahlia, anémone, crocus, myosotis, sauge, échinops, échinacée. 

Seules les fleurs mellifères offrent la nourriture tant convoitée par les abeilles. Les variétés à fleurs doubles sont sans intérêt.

Dans les variétés à fleurs doubles, les étamines se sont transformées en pétales. C'est pourquoi, elles ne fournissent pas de pollen.
2
Sur ce tournesol à fleur simple, il reste encore assez de fleurs pour donner suffisamment de nourriture aux abeilles.

Merci aux abeilles

Sans elles, on ne pourrait plus récolter des: 
Aubergines, Carottes, Choux, Concombres, Courgettes, Oignons, Pommes

L'astuce des pros

Traiter correctement :

  • Pas avant la pluie,
  • Seulement par temps calme et sans vent
  • Seulement par des températures inférieures à 25° C
  • Après utilisation, nettoyer rigoureusement le vaporisateur et verser l'eau de rinçage sur les surfaces précédemment traitées. Pas dans les égouts.
  • Diluer les restes de solution dans 1/10 d'eau et verser sur les surfaces précédemment traitées
  • Conserver à l'abri de l'humidité et du gel

Travailleuses assidues

1

La population de la ruche survit à l'hiver avec sa reine. Il n'y a cependant pas de couvain. Les abeilles forment un essaim et se réchauffent mutuellement en bougeant. Dès les premiers jours chauds du printemps, les abeilles redeviennent actives et la reine recommence à pondre. Pour nourrir la reine qui pond les œufs, ainsi que le couvain, les infatigables ouvrières récoltent inlassablement le pollen et le nectar de fleurs. En butinant d'une fleur à l'autre, c'est ainsi que le pollen des l'une est déposé involontairement sur le pistil de l'autre, permettant la fécondation.
La plus grande partie du nectar est distribué dans la ruche. Pour le transformer en miel, il est régurgité puis ré-ingurgité plusieurs fois. Cela épaissi le miel et le rend imputrescible. Le miel ainsi prédigéré passera rapidement dans le sang des humains.
Pour apporter les grains de pollen dans la ruche, les ouvrières y prennent du miel. Avec celui-ci, elles forment des petites pelotes qu'elles poussent avec leurs pattes dans leur « corbeille » à pollen, adaptation spécifique de leurs pattes postérieures.

Abeilles sauvages

Pour préserver les abeilles, suivez minutieusement le mode d‘emploi des produits phytosanitaires.
1

Même les abeilles sauvages pollinisent assidûment. Elles ne forment pas de colonie et vivent principalement seules. Le gîte et le couvert les comblera : un choix suffisant de plantes fleuries leur offrant pollen et nectar comme repas et des abris pour y élever leurs larves. Petit conseil : Surveillez que votre jardin propose toute l'année, du printemps à l'automne, des fleurs comme nourriture.

Les abeilles...

... pollinisent 80 % des fleurs
... butinent 750.000 fleurs pour produire 1 kg de miel
... parcourent chaque jour jusqu'à 85 km
Un œil d'abeille est constitué de 5.000 facettes
En France 40.000 tonnes de miel sont consommées tous les ans